HUARD

Jean Aubry Léonard dit Léonard

Général de brigade né le 11 janvier 1770 à Villedieu-les-Poêles (Manche) et tué en Russie à la bataille de la Moskowa le 7 septembre 1812.

Jean Aubry Léonard est le troisième fils de Thomas HUARD, lieutenant de gendarmerie et de Marie Renée Anne, née LEMONNIER des ROCHERS, tous les deux nés à Villedieu-les-Poêles en Normandie. Il est baptisé le 18 octobre 1771 à Villedieu-les-Poêles. Son parrain est Guillaume AUBER, prêtre et cousin, sa marraine est sa grand-mère maternelle Marie Anne LE HERPEUR. Volontaire au 4e bataillon de la Manche le 8 août 1792, HUARD est élu capitaine le 24 août 1792 à ce bataillon puis chef de ce bataillon, c'est-à-dire lieutenant-colonel le 9 septembre 1792. Son élection est obtenue par 392 voix sur 611. A l'armée de Moselle puis de Rhin-et-Moselle, il est nommé chef de bataillon à la 26e demi-brigade le 28 mars 1794 qui devient la 108e demi-brigade  le 12 mai 1796. Son régiment est affecté à l'armée de Sambre-et-Meuse puis de Mayence puis du Danube. Il participe aux combats en Allemagne sous les directions de MOREAU, HOCHE, JOURDAN, MASSÉNA. Après la bataille de Zurich, il est blessé au combat de Muotathal et est fait prisonnier par les Russes le 1er octobre 1799. Libéré, il retrouve l'armée du Rhin dirigée par MOREAU, le 29 mars 1800. Nommé provisoirement chef de brigade de la 42e demi-brigade le 18 juillet 1800, il se distingue à la bataille d'Hohenlinden et est confirmé dans son grade le 8 février 1801. Après un passage à l'armée d'Helvétie dirigée par NEY, il est nommé à l'armée de Naples en mai 1803, sous la direction de GOUVION-SAINT-CYR. Il participe à la campagne de 1805 en Vénétie puis à la conquête du royaume de Naples en 1806. Le 4 juillet 1806, à Maida en Calabre, l'Anglais STUART bat REYNIER. HUARD sous Louis Fursy COMPÈRE couvre efficacement la retraite des Français surpris par la précision de tir de l'infanterie anglaise. HUARD se signale en décembre 1806 au siège d'Amantea en Calabre sous les ordres de VERDIER. Général de brigade le 1er mars 1807, HUARD sert à Salerne puis à Chieti dans la division des Abbruzes. Le 20 mai 1808, il est commandeur de l'ordre des Deux-Siciles. Le 20 février 1809, il est nommé commandant de la 1ère brigade de la 4ème division de l'armée d'Italie, sous les ordres de LAMARQUE. Après la victoire sur la Piave, l'armée d'Italie entre en Autriche. HUARD se signale le 18 mai 1809 au combat de Lohitsch près de Laybach (Ljubljana) contre le général autrichien KALNASSY qui perd 600 hommes. Il participe à la charge de la colonne MACDONALD à Wagram où il est blessé le 6 juillet 1809. Il est nommé commandant de la Légion d'honneur le 27 juillet 1809 et baron de l'Empire par décret du 15 août 1809 avec une dotation de 4000 Francs sur le Hanovre, à compter du 1er juillet 1809. Commandant militaire de Bolzano en janvier 1810, Huard fait arrêter le 28 janvier 1810, le patriote tyrolien Andreas HOFER qui est fusillé le 20 février 1810 à Mantoue. Le 20 avril 1812, il est placé à la tête de la 1ère brigade de la 13ème division du 4e corps de la Grande Armée sous les ordres de DELZONS. Durant le combat d'Ostrowno le 26 juillet 1812, sa brigade résiste victorieusement à l'attaque des Russes de KONOVNITZINE. Le 7 septembre 1812, à la bataille de la Moskova, il est tué par un biscaïen et est inhumé sur le champ de bataille, à côté de PLAUZONNE. À Moscou, le 19 septembre 1812, ses biens sont vendus aux enchères, avec ceux des généraux PLAUZONNE et ROUSSEL et de ceux du colonel DEMAY. La soeur, les neveux et nièces du général HUARD reçoivent cet héritage en juin 1825. HUARD n'a pas écrit de mémoire mais il nous a laissé 12 lettres dont 5 écrites durant ses campagnes militaires, et qui sont particulièrement vivantes et riches en descriptions. Villedieu-les-Poêles (50800), sa ville natale a nommé une rue du nom du général HUARD. Le nom de HUARD est inscrit en 1841 sur l'Arc de Triomphe de Paris, sur le pilier nord, en haut de la colonne 09. La bataille de la Moskowa où il a été tué est une des grandes batailles figurant sur le fronton de l'Arc de Triomphe (Moscow), face à l'avenue de la Grande-Armée. C'est la bataille qui a fourni le plus grand nombre de noms de ceux qui sont morts au champ d'honneur et qui sont inscrits sur l'Arc de Triomphe. Ils sont 10 : CAULAICOURT (18), COMPÈRE (38), DAMAS (02), HUARD (09), LANABÈRE (19), MARION (18), MONTBRUN (15), PLAUZONNE (12), ROMEUF (20), THARREAU (11).

 


Portrait du général HUARD datant probablement de 1810 et peint à Udine. Ce portrait est photographié vers 1863 à la demande de son neveu Antoine Aristide HUARD qui a aussi hérité de son titre de baron de l'Empire. C'est une reproduction de cette photo qui est représentée ici. Elle est réalisée par F. CARLIER 23 Place Napoléon à Vannes. Celui-ci est photographe et photosculpteur « représentant du Panthéon de l'ordre impérial de la Légion d'honneur pour le département du Morbihan ».

A. DIVRY : Le général Huard Baron de l'Empire (1770-1812), Paris, Éditions Historiques Teissèdre, 2002

A. FIERRO, A. PALLUEL-GUILLARD, J. TULARD : Histoire et dictionnaire du Consulat et de l'Empire, Paris, Robert Laffont, 1995

J. SÉVILLIA : Le chouan du Tyrol - Andreas Hofer contre Napoléon, Perrin collection tempus, 2010

G. SIX : Dictionnaire biographique des généraux et amiraux français de la Révolution et de l'Empire, tome 1, Paris, G. Saffroy, 1934

J. TULARD : Napoléon et la noblesse d'Empire, Paris, Tallandier, 2001

Service Historique de la Défense (Château de Vincennes) : dossier Léonard HUARD (8Yd1116)

 

La vie du général HUARD et sa famille

La succession du général Léonard HUARD tué le 7 septembre 1812 à la bataille de la Moskowa a duré près de treize ans, ce qui a entraîné la rédaction de nombreux papiers qui ont heureusement pu être conservés par ses neveux HUARD et BARBOT puis par sa petite nièce Lucie BARBOT puis par mon grand-père Pierre CHABOCHE, cousin de Lucie BARBOT, et enfin par mes parents. Le dépouillement de ces 306 documents a été commencé par mon père qui a révélé l'existence des 12 lettres manuscrites du général HUARD. J'ai poursuivi ce travail jusqu'à la publication en 2002 d'une biographie du général HUARD aux Éditions TEISSÈDRE (collection du Bicentenaire de l'Épopée Impériale). Le livre de 215 pages contient l'intégralité des 12 lettres du général HUARD, photographiées et transcrites, une préface de Jean TULARD, la reproduction de quatre titres, quatorze cartes et croquis hors-texte, deux arbres généalogiques avec en particulier les liens entre les familles HUARD, BARBOT, CHEVALIER, ROGERIE, CHABOCHE, un tableau de pièces de monnaie, deux illustrations hors-texte, une bibliographie, un index des noms de personnages et de lieux, une table des matières.

 

                    - Quatre extraits de ses lettres permettent d'apprécier la qualité de ses descriptions : extraits de lettres du général HUARD

                    - En 1806, grâce à la prise d'Amantea en Calabre, Léonard HUARD accède au rang de général : sa campagne en Calabre

                    - En 1808, il est nommé commandeur de l'ordre royal des Deux-Siciles.

                    - Après Wagram en 1809, il devient commandant de la Légion d'honneur : sa médaille

                    - Il est aussi nommé baron de l'Empire avec une dotation en Hanovre.

                    - En 1810, commandant à Bolzano, il s'empare du patriote tyrolien Andreas HOFER

                    - Il est entouré de fidèles capitaines sur lesquels il s'appuie : LEGROS, HAREL et COGNIARD

                    - Sa dernière bataille : Borodino (La Moskowa)

                    - Villedieu-les-Poêles, sa ville natale lui rend hommage en nommant une rue général HUARD.

            - Léonard HUARD ne s'est pas marié et n'a pas eu d'enfant mais a eu la chance d'avoir une famille proche qui a pris le soin de conserver sa mémoire et ses lettres : la famille de Léonard HUARD

 

 

Le Fonds HUARD-BARBOT

Voici une transcription intégrale des 306 documents constituant le fonds HUARD-BARBOT :

 

Partie 1 : Documents 1 à 85  (fichier pdf 714 ko)

 Arbre généalogique de la famille HUARD - arbre généalogique de la famille BARBOT - sommaire avec le titre des 306 documents - index des noms de personnes - index des noms de lieux - documents 1 à 8 (Thomas HUARD et Marie Renée Anne HUARD, née LEMONNIER des ROCHERS - documents 9 à 15 (Jean Baptiste Guillaume HUARD) - documents 16 à 20 (Susanne Antoinette HUARD, née HERMAN) - documents 21 à 85 (Jean HUARD)

 

Partie 2 : Documents 86 à 175  (fichier pdf 678 ko)

 Documents 86 à 103 (Louis Hector Étienne de JOLY, avocat) - documents 104 à 121 (Marie HUARD, née LECOINTE) - documents 122 et 123 (Laurence Adelaïs HUARD dite Anaïs) - documents 124 à 132 (Marthe Zoé HUARD) - documents 133 à 175 (Antoine Aristide HUARD)

 

Partie 3 : Documents 176 à 233  (fichier pdf 443 ko)

 Documents 176 à 211 (GIBLAIN, banquier) - documents 212 à 216 (Henri Gérard BESSON) - documents 217 à 221 (Anne Eudoxie HUARD) - documents 222 à 233 (Élisabeth Marie Thérèse HUARD dite Bethzé)

 

Partie 4 : Documents 234 à 267  (fichier pdf 895 ko)

(Jean Aubry Léonard HUARD)

 

Partie 5 : Documents 268 à 306  (fichier pdf 616 ko)

Documents 268 et 269 (Noël Hubert COGNIARD dit Nicolas) - documents 270 à 275 (Marie-Madeleine BARBOT, née HUARD, dite Manon ou Manette) - documents 276 à 289 (Jacques BARBOT) - documents 290 et 291 (Émile Victor BARBOT) - documents 292 à 298 (Jean-Jacques LECOINTE) - Document 299 (Céleste Marie TRAVOT, née LE LUBOIS de MARSILLY) - document 300 (Antoine CHEVALIER) - documents 301 et 302 (SURCOUF maison de Bas Sablons à Saint-Servan) - documents 303 à 306 (Alexandre Marie Antoine BARBOT)

 

 

Ces documents sont des transcriptions des documents originaux. Si vous souhaitez avoir une copie d'un de ces documents, demandez la moi :

arnauld.divry@wanadoo.fr

 

(retour Arc de Triomphe)

(retour page d'accueil)