DONOP

Frédéric Guillaume de DONOP

Général de brigade né à Cassel (Électorat de Hesse-Cassel Allemagne) le 3 juin 1773 et tué à la bataille de Waterloo (Belgique) le 18 juin 1815

 

Extrait du tableau La charge (Donops Cavalry at Waterloo) par Mark Churms

Frédéric (écrit Frederich sur son acte de baptême) Guillaume de Donop est le fils de Charles Émilie de Donop, colonel et chambellan du landgrave de Hesse, et de Anne Victoire Laubertie. Il est baptisé le 3 juin 1773 à l'Église française protestante de Cassel. Ses parrains sont le conseiller de Weil et le professeur Wein, sa marraine est sa grand-mère Mme Laubertie. Il entre au régiment des hussards d'Esterhazy le 17 mars 1789. Il devient sous-lieutenant le 10 mars 1792 et sert à l'armée de la Moselle. Lieutenant le 10 février 1793, il est destitué pour propos inciviques le 15 novembre 1793. Donop entre comme commis principal de la direction de la comptabilité des bois des communautés à Nancy puis greffier au conseil de révision de la 17e division militaire. Le 29 mai 1795, il épouse Catherine Sophie Guilgot qui lui donne au moins un fils, Claude Frédéric (Nancy 23-2-1796 - 10-11-1865) intendant militaire et père du général de division Raoul Marie (Paris 28-1-1841 - Cannes 27-1-1910) (1). En 1801, Donop retourne à l'armée et est aide de camp du général Tharreau en Toscane puis adjudant de place à Livourne. Il sert à l'armée d'Italie de 1801 à 1805 puis à la Grande Armée de 1805 à 1807. Il devient capitaine au 9e hussards le 25 août 1806 puis chef d'escadron (lieutenant-colonel) aide de camp du général La Houssaye le 5 juillet 1807. Donop sert ensuite en Espagne et au Portugal jusqu'en 1813. Il se distingue au passage du Tage au pont d'El Arzobispo le 8 août 1809 puis est nommé adjudant commandant chef d'état-major de la 4e division de dragons sous la direction de Trelliard le 21 août 1810. Il est nommé général de brigade le 25 décembre 1813 et est employé au dépôt central de cavalerie à Versailles en janvier 1814. Il se rallie à Napoléon durant les Cent-Jours. Il dirige la 2e brigade de la 12e division sous les ordres de Roussel d'Hurbal. Il disparaît à la bataille de Waterloo après avoir été grièvement blessé et renversé de cheval dans une charge contre les Anglais. C'est le dernier nom inscrit sur l'Arc de Triomphe de Paris, en mai 1895, en bas de la première colonne, sur le pilier nord, à la demande le 13 mars 1895, de son petit-fils, le général Raoul Marie de Donop.

 

 

(1) Raoul Marie est le fils de Sophie Ambroisine Pigalle ; il s'est marié avec Messaouda Hakoun le 4 novembre 1886. Directeur de la cavalerie au ministère de la Guerre le 21 juillet 1887, il est général de brigade le 9 avril 1892, général de division le 19 octobre 1897.

 

A. FIERRO, A.PALLUEL-GUILLARD, J. TULARD : Histoire et dictionnaire du Consulat et de l'Empire, Paris, Laffont, 1995

P. LAROUSSE : Grand dictionnaire universel du XIXe siècle, tome 6 (DONOP)

G. SIX : Dictionnaire biographique des généraux et amiraux français de la Révolution et de l'Empire, tome1, Paris, G. Saffroy, 1934

Service Historique de la Défense au château de Vincennes : dossiers DONOP Frédéric Guillaume (8Yd1615) - DONOP Claude Frédéric (5Ye 32G 18338) - DONOP Raoul Marie (9Yd258)

www.directart.co.uk/mall/more.php?ProdID=17055

(retour Arc de Triomphe)