Divergences sur les noms inscrits sur l’arc de Triomphe de Paris par rapport à ceux présentés par Léon HENNET dans le Carnet de la Sabretache 3e volume de 1895

 

 

1. Noms présents sur l’Arc de Triomphe et non indiqués par HENNET comme inscrits sur l’Arc de Triomphe

BONAPARTE Jérôme - BONAPARTE Louis

 

2. Noms présents sur l’Arc de Triomphe et figurant sur l'article de HENNET mais sur un autre pilier que celui indiqué

GANTHEAUME (pilier sud, colonne 23) est indiqué sur le pilier est - GUÉHÉNEUC (pilier ouest, colonne 32) est indiqué sur le pilier sud - PERRÉE (pilier sud, colonne 24) est indiqué sur le pilier nord - SULKOSKY (pilier sud, colonne 28) est indiqué sur le pilier ouest

 

3. Noms présents sur l’Arc de Triomphe et figurant sur l'article de HENNET mais ne correspondant pas au même personnage

- DELORT de GLÉON Jean François, général de brigade tué à Wilna le 10 décembre 1812 ne peut prétendre à la place du général de division Jacques Antoine Adrien DELORT(36), car le nom de DELORT n'est pas souligné.

- FERRAND Jean Henri BECAYS, général de division, a eu un parcours moins glorieux que Jacques FERRAND (04) qui a commandé les armées du Nord et des Ardennes. De plus durant son seul commandement comme général de division, il a capitulé à Valenciennes, le 28 juillet 1793.

- DELAROCHE Jean Baptiste Grégoire, général de division, ne peut prétendre à la place occupée par le général de division Antoine LAROCHE-DUBOUSCAT (07). DELAROCHE lui-même réclame sans succès, le 15 août 1836, pour que son nom soit inscrit sur l'Arc de Triomphe et sa réclamation est postérieure à celle de l'inscription du nom LAROCHE faite avant le 29 juillet 1836.

- Le général de division Joseph Marie TENET de LAUBADÈRE, défenseur de Landau pendant le blocus de 1793 est un prétendant sérieux à la place occupée par son frère, le général de division Germain Félix TENET de LAUBADÈRE (05). Voir l'article sur LAUBADÈRE.

- ROUSSEL François Xavier, général de division tué à Heilsberg en 1807, pourrait sans problème prétendre à la place occupée par le général de brigade Jean Charles ROUSSEL (20) tué à Ostrowno en 1812. Mais l'ordre de la colonne 20 indique une préférence pour un général de brigade et donc Jean Charles ROUSSEL

- VIAL Jacques Laurent Louis Augustin, lieutenant général honoraire, non tué au combat, pourrait mieux répondre que son frère le général de division Honoré VIAL (27), tué à Leipzig en 1813 car le nom VIAL n'est pas souligné. Mais Honoré VIAL a eu un parcours plus glorieux.

- VIALA Sébastien, général de brigade, non tué au combat, a du mal à prétendre à la place occupée par le chef de la petite Garde nationale d'Avignon Agricol Joseph VIALA (18) tué au combat, comme tous ceux de la colonne 18, excepté CHAMBURE.

 

7. Conclusion

Le travail de Léon HENNET en 1895 est assez étonnant. On y relève moins d'erreurs et de divergences sur l'interprétation des noms inscrits que dans le dictionnaire biographique de Georges SIX publié en 1934.

Léon HENNET mentionne aussi un répertoire général par ordre alphabétique des noms inscrits sur l'Arc de Triomphe, dressé lorsque la Commission présidée par le général OUDINOT eut terminé ses travaux (note pour le nom inscrit HENRY). Même si la Commission a fait des erreurs, en particulier sur les noms inscrits en 1836, cet article du Carnet de la Sabretache peut aussi laisser la porte ouverte à d’autres interprétations ! Si vous avez une autre interprétation pour un nom inscrit, n'hésitez pas à m'en faire part ; je suis tout prêt à en discuter : arnauld.divry@wanadoo.fr

A. D. février 2012

L. HENNET : Carnet de la Sabretache 3e volume 1895 (fichier .pdf 2,31 Mo à télécharger)

G. SIX : Dictionnaire biographique des généraux et amiraux français de la Révolution et de l'Empire, tomes 1 et 2, Paris, G. Saffroy, 1934

(retour Arc de Triomphe)